Depuis 1950

Le SNADOM
et ses membres

K

Une histoire d'engagement

Des acteurs historiques du secteur privé non lucratif

Ensemble, les acteurs associatifs de la prestation de santé à domicile couvrent une large partie du territoire national. Cette organisation en réseau leur permet d’être au plus proche des patients et des professionnels de santé, quel que soit leur lieu de vie ou d’exercice.

Attachés à la défense de leur modèle, ils ont pour objectif de se développer, y compris hors de leurs frontières historiques , afin de garantir une prise en charge associative sur l’ensemble du territoire.

Ils ont ainsi vocation à jouer un rôle de premier plan dans la réorganisation du système de santé et le virage ambulatoire que le gouvernement, comme les acteurs du secteur (patients et professionnels), appellent de leurs vœux.

K

Une histoire d'engagement

De l’origine à aujourd’hui

Véritables pionniers de l’assistance médico-technique à domicile, ces associations à but non lucratif régionales ont été créées il y a plus de 40 ans (la première en 1954) par des médecins ou des usagers.

Leur but était de permettre à des patients nécessitant, pour leur traitement, le recours définitif à un appareillage, de quitter l’hôpital (à l’origine une ventilation mécanique par trachéotomie pour des patients paralysés). Elles se sont établies avant les années 80 inventant le métier de l’assistance médico-technique à domicile alors qu’aucune structure commerciale n’existait.

Face à la profusion de concurrents du secteur marchand, les structures associatives se sont regroupées au sein du SNADOM en 2001 pour défendre leur engagement non lucratif auprès des patients, de leur famille et des professionnels de santé.

1950

Création des premières associations d’assistance médico-technique

A l’initiative de professionnels de santé et de familles de patients, les premières associations d’assistance médico-technique sont créées.

L’assistance médico-technique à domicile se développe par l’intermédiaire de grandes associations régionales qui se déploient sur tout le territoire à la demande du ministère de la santé et de la caisse nationale d’assurance maladie : oxygénothérapie, ventilation, pression positive continue.

1970-1980

Déploiement des grandes associations régionales

2000

Le TIPS est remplacé par la LPPR

Le SNADOM participe activement au développement de l’offre de prestations – perfusion, insulinothérapie, nutrition – et à l’évolution réglementaire et organisationnelle du secteur : nomenclatures, BPDOUM, formation du personnel, télésuivi, etc.

Face à l’afflux d’acteurs à but lucratif, les PSAD associatifs se rassemblent au sein du SNADOM pour défendre leurs valeurs et leur engagement au service des patients et des professionnels de santé.

2001

Création du SNADOM

2000-2010

Le SNADOM développe l’offre de prestation d’assistance médico-technique

Le SNADOM participe activement aux négociations avec le CEPS et l’assurance maladie pour que la prise en charge des patients soit de qualité et assurée par des intervenants formés. Parce que le patient doit être au cœur des préoccupations des prestataires.

Le SNADOM crée le label R&S (Responsabilité & Santé) afin d’authentifier l’engagement RSE des PSAD et de tous les acteurs de la santé à domicile.

2017

Création du label R&S

2019

Le SNADOM rejoint l’UDES

Le SNADOM rejoint l’UDES, seule organisation multiprofessionnelle de l’économie sociale et solidaire.
Les membres du SNADOM s’engagent afin de renforcer leur présence sur le territoire français et permettre ainsi au plus grand nombre d’accéder à une offre de santé associative.

A partir de 2020

Le SNADOM renforce sa présence en France

K

Enjeu et croissance

Une concurrence forte sur un marché en  croissance

L’allongement de la durée de vie, le développement des affections chroniques (diabète, obésité, etc.), le renforcement des dépistages, le développement des traitements à domicile permis par l’évolution technologique ainsi que les remboursements garantis par l’assurance maladie en l’absence de toute régulation de la part des autorités expliquent la croissance exponentielle de la concurrence.

Les associations membres du Snadom sont déterminées à faire entendre leur voix : celle de l’intérêt général et du patient à l’abri de la pression des actionnaires.

  • ASSISTANCE RESPIRATOIRE (OXYGÉNOTHÉRAPIE, VENTILATION, PPC) 65% 65%
  • INSULINOTHÉRAPIE 15% 15%
  • PERFUSION 10% 10%
  • NUTRITION 10% 10%

Partout en France, des acteurs majeurs de la santé à domicile

Aller au contenu principal