12 octobre 2014

Apnées du sommeil : de nouvelles recommandations HAS de prise en charge des patients

La Haute Autorité de Santé (HAS) a évalué la place dans la stratégie thérapeutique des dispositifs médicaux disponibles : dispositifs de pression positive continue (PPC) et orthèses d’avancée mandibulaires (OAM).

Avec 4% de la population adulte française atteinte d’apnées du sommeil et un recours croissant aux dispositifs médicaux de pression positive continue (PPC), le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) constitue un enjeu sanitaire et économique majeur.

Le choix du traitement du patient se définit en fonction des symptômes et de la sévérité du syndrome, mesuré par l’indice d’apnées-hypopnées (IAH). La HAS recommande de traiter les patients dont le SAHOS est modéré ou sévère, c’est-à-dire avec un IAH qui dépasse 15 et qui présente au moins trois des symptômes suivants : somnolence diurne, ronflements sévères et quotidiens, sensation d’étouffement ou de suffocation pendant le sommeil, fatigue diurne, nycturie, céphalées matinales. Le choix du dispositif médical (PPC ou OAM) dépend de la sévérité des symptômes.

Pour en savoir plus 

Aller au contenu principal